Biologie

Le vin, en tant que produit de l’agriculture, est un produit de la terre, du terroir. Malheureusement, lorsque pratiqué sans conscience écologique et dans une optique de productivité, la viticulture est une des agricultures les plus nocives pour l’environnement. Parallèlement, qu’en est-il lorsqu’un vin est fait de raisins provenant de terres mortes ? Peut-on parler encore de l’expression de son terroir, celui-ci étant ainsi réduit à un climat ? Est-il justifiable de tuer la biologie des terroirs, de stériliser des terres au nom de la production de vin qui, aussi noble ce breuvage soit-il, demeure un produit de luxe?
C’est avec toutes ces questions en tête, et bien davantage, que nous avons tracé notre ligne de conduite ainsi que l’énoncé de nos valeurs. Nous aimons croire qu’il est possible de penser le vin autrement. Pas question d’agriculture irrespectueuse chez Origines. Tous nos vins sont issus au minimum d’une agriculture bio. Pas de vins fabriqués non plus. Les fermentations sont donc naturelles et aucun autres intrants que le so2 (en doses raisonnables) ne se trouvent dans nos vins. Expression de terroir, authenticité, énergie, vie, vibrance, voilà ce que nous proposons.

Bio

L’agriculture biologique est à la base du respect des terroirs. Pas de produits chimiques, des sols vivants. À noter : si une certification biologique nous garanti le respect du terroir et de l’environnement quant à la production des raisins, elle ne garanti toutefois rien du processus de transformation de ceux-ci en vin. Il est vrai qu’une conscience écologique est la plupart du temps signe d’un travail consciencieux en général, mais ce n’est pas un garantie. Bien entendu, chez Origines, nous faisons le travail de terrain afin de nous assurer que tous nos vins correspondent aux valeurs que nous défendons.

Terroir

Le terroir, c’est l’origine d’un produit, d’un vin. C’est un lieu géographique, un sol, une géologie, un climat, ainsi que le reflet des traditions de l’homme qui l’occupe. Le terroir est en grande partie ce qui fait l’unicité d’un vin, sa typicité.

Biodynamie

On pousse ici un cran plus loin l’agriculture bio. Si cette approche peut paraitre obscure, voir ésotérique pour certains, ses fondements sont pourtant assez instinctifs. En effet, cette approche est née des réflexions engendrées par l’avènement de la monoculture industrielle et tous les nouveaux problèmes (déséquilibres) étant apparus avec. À la base, il s’agit de re-créer un équilibre naturel, ce qui est inatteignable en monoculture. Une vraie biodynamie sera donc avant tout une polyculture, favorisant ainsi une biodiversité. Le fait de suivre les cycles lunaires peut entre autre paraitre non scientifique, mais rappelons nous ici que les humains ont des millénaires de données empiriques appuyant le bienfondé de cette démarche. Bien que la science soit incapable de l’expliquer, elle est aujourd’hui bel et bien apte à en mesurer les effets positifs.
Précisons également que contrairement aux labels de certifications Bio, les certifications en biodynamie imposent un cahier de charge en vinification.

Vin naturel

La notion de vin naturel réfère à la vinification elle-même. La fermentation est spontanée et s’effectue avec les levures naturellement présentes sur la peau des raisins. Si on y admet une petite dose de sulfites une fois le processus terminé afin de stabiliser l’ensemble, aucun intrant n’est admis durant la vinification ni aucun retrait non plus (désacidification par exemple). Cela sous-entend nécessairement une agriculture saine. Aucune certification n’existe pour les vins naturels. Toutefois, on se réfère habituellement aux chartes de l’association des vignerons naturels (AVN) ou de RAW.

Inscrivez-vous à notre infolettre